2e édition de « Réinventer Paris » : 3 Lauréats pour le 16e

Après le succès du 1er appel à projets urbains innovants « Réinventer Paris », la mairie de Paris avait lancé la 2e édition de ce concours axé cette fois-ci sur un potentiel inexploité : les sous-sols parisiens. Cette 2e édition a réuni 217 candidats, portant sur 31 sites remarquables et inoccupés : parkings, tunnels, ou encore stations de métro désaffectées.

 

Après une première sélection de 85 projets de grande qualité, la Ville de Paris et ses partenaires EFIDIS, RATP, Renault et SNCF réunis au sein de jurys ont retenu 20 projets vainqueurs tout à fait exceptionnels. Les 11 sites restants ont, pour certains, été décalés dans le temps pour des raisons techniques, d’autres n’ont pas abouti en raison de la grande complexité des sites.

 

Les 20 projets retenus sont le fruit d’équipes pluridisciplinaires, venues du monde entier, mêlant architectes, urbanistes, promoteurs, artistes, acteurs sportifs, professionnels de la restauration, startups, designers, agriculteurs ou encore collectifs de citoyens. Les projets sont particulièrement originaux dans la mesure où la plupart des sites ne constituent pas des terrains immobiliers classiques et requièrent donc des modèles économiques et des programmes d’un nouveau genre.

 

Dans le 16e, les 3 lauréats sont :

 

– Gare d’Auteuil.

 


Projet retenu : « Ma petite cabane »

Un projet écologique et pédagogique à destination des enfants avec une bibliothèque sur le végétal. 

http://www.reinventer.paris/fr/sites/1319-gare-dauteuil-16e.html

 

– Réservoir de Passy.

 

 

Projet retenu : « Le Chai subaquatique »
Halle alimentaire avec des restaurants, fosse de plongée et animation autour d’une innovation d’une start-up du pays basque pour garder le vin sous pression sous l’eau.

http://www.reinventer.paris/fr/sites/1296-reservoirs-de-passy-16e.html

 

– Usine de pompage au 77 avenue de Versailles.

 


Projet retenu : « L’usine des 5 sens »
Porté par un une équipe de riverains du 16e
cette ancienne usine de pompage des eaux de notre arrondissement, se transformera en espace de vie de 3500 m2 pour les habitants du quartier. Au programme : un fief d’agriculture urbaine, de la production locale et écologique de cosmétiques et une hôtellerie de jeunesse.

 

http://www.reinventer.paris/fr/sites/1288-usine-de-pompage-deau-de-seine-dite-usine-dauteuil-16e.html

 

Ces projets une fois réalisés seront de nouveaux lieux de vie pour notre arrondissement qui en n’en pas douté seront des plus appréciables.

 

Pour retrouver l’ensemble des projets retenus pour paris vous pouvez les consulter sur http://www.reinventer.paris/

Budget Participatif 2018 : Résultat dans le 16e

Le budget participatif est un dispositif innovant de participation citoyenne qui confie les clefs du budget de la Ville de Paris aux habitants. Celles et ceux-ci décident ainsi directement de l’affectation d’une partie du budget d’investissement de la ville. Véritable outil de modernisation de la vie démocratique de la collectivité, le budget participatif permet de faire émerger des projets déposés par les citoyennes et les citoyens et de les faire aboutir

L’édition 2018 du budget participatif est une réussite avec une augmentation de la participation de 26%. En effet, 127 880 Parisiens ont voté pour le budget participatif entre le 7 et le 23 septembre. A ce chiffre, s’ajoutent les 79 748 enfants et adolescents qui ont voté lors du budget participatif des écoles (89% des écoles élémentaires et 79% des collèges ont choisi de participer), et les 3 615 habitants qui ont voté dans le cadre du budget participatif des bailleurs sociaux de la ville.

Au total, ce sont donc près de 211 000 Parisiens qui ont pris part au vote cette année. Le budget participatif continue de séduire un nombre croissant de Parisiens, et est désormais bien installé dans le paysage démocratique parisien.

 

Pour 2018, suite à une participation en hausse, de nombreux projets ont été retenu pour notre arrondissement. Vous retrouverez le lien permettant d’accéder à l’ensemble des projets gagnant dans le 16e arrondissement comme par exemple :

  • La signalisation des accès piétons du bois de Boulogne
  • La végétalisation des murs du cimetière de Passy
  • L’installation d’agrès sportifs dans le parc Sainte Périne
  • La pose d’une barrière en bois protégeant le jardin du Ranelagh
  • La sécurisation de 4 passages piétons avenue de Versailles et d’1 à l’université Paris-Dauphine
  • Aménagement de la cour de récréation de l’école maternelle
  • Restauration des murs de l’ancienne ligne d’Auteuil
  • Sécurisation du quai Louis Blériot
  • Un auvent pour les enfants de l’école Chernoviz et pour l’école 15 rue des Bauches
  • Isolation Phonique de l’école Murat
  • Installation d’un piano pour la maison de la vie associative et citoyenne
  • Un Création d’un espace pour les chiens dans le Bois de Boulogne.

 

Dans le 16e, en 2017 les projets ci-dessous avaient été retenus :

  • Construction d’une salle de boxe au centre sportif Suchet
  • Aménagement du square Jan Doornik
  • Création de mille nouvelles places pour garer les vélos dans le 16e
  • Extension des parcours sportifs et ajout d’agrès fitness dans le bois de Boulogne
  • Aménagement du jardin de la bibliothèque Germaine Tillion

Ce dernier projet implantant une pergola et une structure pour végétaliser le mur de la bibliothèque a été réaliser et les usagers peuvent désormais depuis mai 2018 lire au soleil.

Vous pouvez d’ailleurs suivre la réalisation des projets du 16e étape par étape.

Enquête publique Tramway T3 ouverte en octobre 2018

En 2006, le premier tronçon du tramway T3 a été mis en service sur les boulevards des Maréchaux entre le pont du Garigliano et la porte d’Ivry. En 2012, cette ligne a été prolongée entre les portes d’Ivry et de la Chapelle. Fin 2018, le tronçon entre la porte de la Chapelle et la porte d’Asnières sera opérationnel.                                             Après de longue bataille avec la mairie du 16e, le T3 poursuivra enfin sa route vers l’ouest en direction de la porte Dauphine, dans la continuité des infrastructures réalisées depuis 2006 et de celles mises en services d’ici 2018. Vous pouvez retrouvez l’ensemble des informations concernant ce prolongement vers l’ouest sur le site du prolongement du T3 vers l’ouest.

L’enquête publique relative à la prolongation de la ligne de Tramway T3 de la porte d’Asnières à la porte Dauphine est ouverte jusqu’au 31 octobre 2018.

Plusieurs rencontres sont prévues dans ce contexte, afin que les riverains puissent exprimer leurs avis, leurs souhaits, et s’informer sur ce chantier.

Retrouvez le dossier d’information complet concernant ce prolongement et notamment le tracé avec les équipements et les lieux desservis de la porte Maillot à la porte Dauphine.

 

La propreté est l’affaire de tous. Majorité et opposition s’accordent sur 45 propositions

Pendant près d’un an, les élus parisiens de la majorité et de l’opposition ont travaillé ensemble sur les problématiques de propreté. Cette démarche collective aboutit à 45 propositions qui seront présentées lundi au Conseil de Paris.
Depuis 2014, Paris a renforcé ses investissements dans le domaine de la propreté. Plus de 250 postes d’éboueurs supplémentaires ont été créés – 585 depuis 2001 – et leurs équipements ont été considérablement modernisés. En 2018, ce sont ainsi 170 nouvelles laveuses et aspiratrices de rues qui seront déployées.

Un travail collectif des élus parisiens

Pour renforcer encore cette dynamique, une mission d’information et d’évaluation sur la politique de propreté a été créée il y a un an, sous l’égide de la Maire de Paris et associant tous les groupes politiques, de la majorité comme de l’opposition. Co-animée par les maires d’arrondissement Florence Berthout (LR) et Eric Lejoindre (PS), cette mission aboutit aujourd’hui à un rapport doté de 45 propositions, adopté à l’unanimité par les membres de la mission. Ce diagnostic partagé sur la politique de propreté sera débattu lundi au Conseil de Paris.

Les Parisiens formulent des propositions

Deux démarches complémentaires seront également présentées : un avis du Conseil Parisien de la Jeunesse et un rapport issus de sept conférences citoyennes. Ces dernières, composées d’un panel de 105 Parisiens représentatifs et formés, ont donné lieu à cinq mois de travail et à plusieurs dizaines d’auditions d’expert. Elles se traduisent par 63 mesures concrètes proposées directement par les habitants.

Des mesures bientôt mises en œuvre

Sur la base de cette large concertation, de nouvelles mesures pour la propreté de Paris vont prochainement entrer en vigueur, notamment :
La création dans chaque arrondissement de Comités citoyens qui auront un rôle de vigie de la propreté dans les quartiers et de sensibilisation des usagers de l’espace public ;
Le déploiement de nouvelles poubelles de rue, dotées d’une plus grande capacité et au sac plastique mieux protégé ;
La création d’équipes mobiles d’intervention rapide dans les arrondissements ;
L’extension des horaires saisonnier de balayage en soirée (1er juin – 1er octobre) ;
La mise en œuvre d’un dispositif « Tous mobilisés » pour les quartiers confrontés à d’importantes dérégulations de l’espace public ;
La signature d’une Charte de la propreté, avec la Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide (SNARR) ;
L’accroissement de l’offre de toilettes publiques ;
La création des équipes transverses pour la propreté (DPE – DEVE – DVD).