PS Paris 16

Soutenir la création d’un centre d’hébergement d’urgence dans le16e

0 commentaire Le par

15-05_Vue Proche1réduite_0Le 16ème Arrondissement de Paris se doit de créer des places d’hébergement d’urgence provisoire :

Signez l’appel pour soutenir ce projet.

Le projet de 200 places de l’allée des Fortifications est destiné à tous ceux qui composeront le 115, les réfugiés comme tous ceux qui n’auront pas un toit pour dormir.

Le 16e arrondissement ne compte aujourd’hui que 20 places d’hébergement d’urgence quand, par exemple, le 13e et le 20e en proposent plus de 500.

  • Un certain nombre de problèmes seront à prendre en compte, comme la quiétude des riverains, l’organisation des accès aux commerces, aux transports, la scolarisation éventuelle des enfants, …, mais ce projet provisoire pour 3 ans, avec ses avantages et ses inconvénients, doit être mis en regard de la situation de détresse de personnes dont la survie est en jeu. Il est vrai que ce projet sollicite de la générosité. Il sera épaulé par beaucoup d’associations et en particulier sous la responsabilité de l’association AURORE (qui accompagne les personnes en situation de précarité depuis 1871)
  • Les valeurs qui constituent la volonté de vivre ensemble des résidents du 16e arrondissement reposent sur le cosmopolitisme, l’héritage des Lumières et des Droits de l’Homme, et la fraternité. C’est pourquoi c’est une fierté d’accueillir ce projet car il exige de notre part de la générosité et la défense des valeurs humanistes.
  • Le 16e arrondissement abrite une multiplicité de confessions religieuses. Elles ont toutes en commun de prôner la fraternité, la générosité, la solidarité, l’abnégation, la confiance, l’altruisme. C’est la vocation de toutes les organisations religieuses du quartier de défendre ce projet.
  • Paris est notre ville et nous ne pouvons qu’être choqués du nombre de SDF que nous croisons chaque jour (rappelons que, d’après l’INSEE, un SDF sur quatre a un emploi). Nous ne pouvons également qu’être indignés par la souffrance de réfugiés qui veulent venir en Europe et les risques qu’ils sont prêts à encourir pour échapper aux tyrans qui nous ont aussi frappés en plein cœur de notre ville.  Ce projet est l’occasion de faire quelque chose à la mesure du 16e arrondissement !

Toutes les organisations de solidarité se sont mobilisées en faveur des réfugiés, des migrants, des sans abris (le Secours Populaire Français, le Secours Catholique, Emmaüs, Unicef, la Ligue des Droits de l’Homme, la Cimade, La Fondation Abbé Pierre, Terre d’asile, la Croix-Rouge, Care France, la Mie de Pain, Les Restos du Cœur, …..) Ce projet est l’occasion de ne pas se contenter d’envolées lyriques, de dons à distance, mais de réaliser une action concrète de solidarité, dans le 16ème.   

  • Il est impératif qu’un personnel suffisant soit présent sur le site tant pour assurer l’accueil que la sécurité. Les résidents du 16e, avec l’association AURORE, aideront à la bonne réalisation de ce projet.

Par la concentration de personnes instruites, engagées, de moyens financiers, le 16e arrondissement est particulièrement bien équipé pour veiller à ce que toutes les difficultés inhérentes à ce type de projet soient surmontées.

Nous espérons que, conformément à leurs valeurs, les citoyens du 16e et l’ensemble du monde associatif, religieux, vont se mobiliser pour soutenir ce projet.

Nous nous préparons à accueillir ces places d’hébergement d’urgence avec fierté. Fier de la générosité des riverains, fier de la dignité que vont retrouver les personnes accueillies, fier de la confiance que nous accordons à notre prochain, fier de l’image du 16e arrondissement de Paris !


Personne ne choisit : ni le lieu, ni l’environnement familial, culturel, économique, politique, de sa naissance, ni ses gènes, ni son sexe, ni son physique, ni ses capacités à apprendre, à agir, à se défendre, à se positionner dans la société.

Les inégalités inhérentes à ces situations, doivent être compensées, du local à l’international, par une volonté de mettre en œuvre des mécanismes solidaires, pour que chacun, en fonction de ses possibilités et de ses handicaps, puissent obtenir des moyens lui permettant d’aboutir à une vie décente, harmonieuse et heureuse.

______________________________________________________________

Comme toujours Claude Goasguen opposé au projet, a organisé, lundi 8 février 2016, une réunion pour désinformer (fantasmant un Sangatte en plein Paris), attiser les peurs et surtout inciter, comme a son habitude, les riverains à créer des associations (18:15), qu’il financera évidemment sur sa réserve parlementaire (19:55).

Écouter l’émission « les pieds sur terre » de France culture par kronlund sonia, Rémi Douat réalisé par Emmanuel Geoffroy et intitulé  Colère dans le 16e afin d’appréhender l’ambiance de cette réunion à la Mairie du 16e :

______________________________________________________________

La mairie de paris organisait une réunion publique lundi 14 mars 2016 pour expliquer ce projet d’hébergement d’urgence provisoire à l’université Paris-Dauphine. Malheureusement cette réunion a tourné court ce lundi soir suite à des manifestants déchainés et tenant des propos inqualifiables donnant une image déplorable du 16e et de ses habitants.

Écoutez l’émission de France Inter « comme un bruit qui court » intitulé SDF : pas de quartier dans les beaux quartiers et regardez « l’œil du 20h » du journal télévisé de France 2 afin de voir l’ambiance qui y régnait.

Mais rassurez-vous, un autre 16e existe, humaniste et qui ne craint pas la mixité sociale.

Rejoignez-nous pour le défendre.

 

 

 

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

Les derniers contenus multimédias