Conseil d’arrondissement – 26/11/2012

Au conseil d’arrondissement, ont été abordés notamment les points suivants : les hippodromes, le pavillon Dauphine, le plan climat énergie…

  • la nouvelle convention avec les hippodromes d’Auteuil et Longchamp :

108 Millions de travaux de rénovation sur l’hippodrome de Longchamp, plus de 8 millions de redevance par an pour la ville de Paris + 3% du chiffre d’affaire sur les activités annexes (restaurant, golf) ;

  • la nouvelle convention avec le pavillon Dauphine.

Claude Goasguen a regretté que la non-reconduction de l’actuelle famille gestionnaire du pavillon, le pavillon accueillant de nombreuses réunions de l’UMP… Thomas Lauret a précisé que tous les partis ne bénéficiaient pas des mêmes avantages.

  • l’actualisation du plan climat énergie de Paris, voté à l’unanimité, excellente nouvelle pour l’environnement parisien ;
  • la réalisation d’un programme de 11 logements pour personnes en situation de handicap mental, au 154 avenue Victor Hugo, voté à l’unanimité ;
  • l’apposition de plaques commémoratives relatives à la reconnaissance et la dénonciation des zoos humains qui se sont tenus à Paris à l’époque coloniale.
En 1931, à l’occasion de l’exposition universelle coloniale, une centaine de Kanaks, présentés comme un peuple sauvage et cannibale, ont été détenus durant 6 mois au Jardin d’acclimatation (16e Arr.). Une occasion de se souvenir de l’écart entre la « mission de civilisation » bien pensante et la réalité du traitement de certains peuples colonisés par la France.
  • l’interdiction des manifestations non sportives de type concert ou spectacle au stade Jean Bouin, demande de Claude Goasguen

Alors même qu’il reprochait à la Mairie de Paris de prévoir des redevances  trop faibles, il a souhaité que l’utilisation du stade soit limitée. Ce vœu ayant été discuté avec l’adjoint au sport, il est désormais limité aux spectacles ce qui n’empêche pas les locations de salle. Aussi, les élus socialistes ont voté la proposition dans l’idée de limiter les nuisances pour les riverains. En revanche, ils considèrent comme contraire aux intérêts des Parisiens,  des commerçants du 16e sud et contraire à la volonté de développement économique et de l’emploi dans le 16e de ne pas exploiter les salles de Jean Bouin pour des manifestations autres que sportives.

Nous notons l’absence de Bernard Debré et le départ précipité des « Fillonistes du Nord de l’arrondissement » à 19h45… l’épisode UMPesque et une déclaration de F. Fillon passant avant les affaires du 16e.

http://thomaslauret.unblog.fr/2012/11/27/cica-sur-la-famille-et-conseil-du-16e-arrdt-projets-de-creches-j-bouin-pavillon-dauphine-et-hippodromes/