La propreté est l’affaire de tous. Majorité et opposition s’accordent sur 45 propositions

Pendant près d’un an, les élus parisiens de la majorité et de l’opposition ont travaillé ensemble sur les problématiques de propreté. Cette démarche collective aboutit à 45 propositions qui seront présentées lundi au Conseil de Paris.
Depuis 2014, Paris a renforcé ses investissements dans le domaine de la propreté. Plus de 250 postes d’éboueurs supplémentaires ont été créés – 585 depuis 2001 – et leurs équipements ont été considérablement modernisés. En 2018, ce sont ainsi 170 nouvelles laveuses et aspiratrices de rues qui seront déployées.

Un travail collectif des élus parisiens

Pour renforcer encore cette dynamique, une mission d’information et d’évaluation sur la politique de propreté a été créée il y a un an, sous l’égide de la Maire de Paris et associant tous les groupes politiques, de la majorité comme de l’opposition. Co-animée par les maires d’arrondissement Florence Berthout (LR) et Eric Lejoindre (PS), cette mission aboutit aujourd’hui à un rapport doté de 45 propositions, adopté à l’unanimité par les membres de la mission. Ce diagnostic partagé sur la politique de propreté sera débattu lundi au Conseil de Paris.

Les Parisiens formulent des propositions

Deux démarches complémentaires seront également présentées : un avis du Conseil Parisien de la Jeunesse et un rapport issus de sept conférences citoyennes. Ces dernières, composées d’un panel de 105 Parisiens représentatifs et formés, ont donné lieu à cinq mois de travail et à plusieurs dizaines d’auditions d’expert. Elles se traduisent par 63 mesures concrètes proposées directement par les habitants.

Des mesures bientôt mises en œuvre

Sur la base de cette large concertation, de nouvelles mesures pour la propreté de Paris vont prochainement entrer en vigueur, notamment :
La création dans chaque arrondissement de Comités citoyens qui auront un rôle de vigie de la propreté dans les quartiers et de sensibilisation des usagers de l’espace public ;
Le déploiement de nouvelles poubelles de rue, dotées d’une plus grande capacité et au sac plastique mieux protégé ;
La création d’équipes mobiles d’intervention rapide dans les arrondissements ;
L’extension des horaires saisonnier de balayage en soirée (1er juin – 1er octobre) ;
La mise en œuvre d’un dispositif « Tous mobilisés » pour les quartiers confrontés à d’importantes dérégulations de l’espace public ;
La signature d’une Charte de la propreté, avec la Syndicat National de l’Alimentation et de la Restauration Rapide (SNARR) ;
L’accroissement de l’offre de toilettes publiques ;
La création des équipes transverses pour la propreté (DPE – DEVE – DVD).

Brigade anti incivilités DPSP 16e/17e: renforcement des équipes, nouvelle organisation, nouveaux locaux pour encore plus d’efficacité sur le terrain.

 

Brigade anti incivilités DPSP 16e/17e: renforcement des équipes,  nouvelle organisation, nouveaux locaux pour encore plus d’efficacité sur le terrain.

 

 

 

 

Pour renforcer la présence des agents sur le terrain et accroître leur réactivité avec des horaires étendus, la DPSP (Direction de la Prévention de la Sécurité et de la Protection) est désormais organisée en dix circonscriptions territoriales. Cette organisation permet de travailler en étroite collaboration avec les maires d’arrondissement et les autres directions de la Ville.

Colombe Brossel, adjointe à la maire de Paris en charge de la sécurité et de la prévention, a inauguré ce mardi 23 janvier la nouvelle circonscription territoriale de la DPSP couvrant les 16e et 17e arrondissements dans des locaux tout neuf et bien adaptés.
– Salle d’entrainement
– Bureaux informatisés et organisés par équipes de travail.
– Un encadrement local en étroite collaboration avec les services des 2 mairies locales, de l’hôtel de ville et les DPSP des autres arrondissements.
Pierre-Alain Weill était présent pour marquer la reconnaissance du groupe socialiste du 16e au travail de prévention et parfois de dissuasion des équipe de la DPSP pour assurer le respect des règles par tous pour la sécurité de chacun.

Cette organisation modernisée et cette présence renforcée des agents sur le terrain vont permettre de mieux prévenir et sanctionner les actes d’incivilités, qu’il s’agisse des déjections canines, de mictions intempestives, de ventes à la sauvette ou encore d’occupations illégales de l’espace public. La complémentarité de cette direction avec les services de l’Etat, notamment la police nationale, sera ainsi consolidée. Les forces de l’ordre pourront se concentrer encore davantage sur leurs missions prioritaires que sont la sécurité des personnes et des biens, et la gestion de l’ordre public.

De nouveaux locaux, des équipes renforcées et mieux ciblées sur le 16e arrondissement de Paris, un encadrement motivé doit permettre d’améliorer le respect de la propreté et de la sécurité à une condition: rien ne peut se faire si nous ne faisons pas tous un petit effort pour ne plus salir notre ville et pour respecter le vivre ensemble.

Parc Sainte Perrine, l’accès public agrandi, promesse tenue.

L’ assistance publique donne à Paris la gestion d’une nouvelle partie de son terrain permettant ainsi l’accès au public d’une partie agrandie du Parc Sainte-Perine
Pierre-Alain Weill, élu du 16e arrondissement, se réjouit de ce nouvel accord qui vient compléter celui signé en 1977 et votera la résolution au conseil d’arrondissement du 6 novembre. Cet engagement était au programme des socialistes du 16e aux municipales de 2014. Engagement tenu.

Convention de transfert de gestion avec l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris pour l’ouverture au public du jardin Sainte-Périne (16e).
Le jardin Sainte-Périne est un espace vert de 3,7 hectares, classé espace vert protégé au PLU. L’AP-HP, propriétaire de ce parc, et la ville de Paris ont signé une convention en 1977 qui a pour objectif de mettre à disposition du public une partie du jardin. Le parc est donc régi par deux modes de fonctionnement. La partie ouverte au public, de 2,1 hectares, est entretenue par la Ville de Paris et aménagée avec des équipements de type aires de jeux, fontaines à boire et comporte un jardin partagé ainsi qu’un amphithéâtre où se déroulent de nombreuses manifestations, aux beaux jours.
L’ensemble du jardin sera ouvert au public tout au long de l’année et tous les jours de la semaine, y compris les jours fériés, selon les conditions et horaires définis par la Règlementation générale des jardins et bois de la Ville de Paris grandit.

La grande Épicerie de Paris arrive dans le 16e.

Évènement rue de Passy:
Ouverture demain 9 novembre de La Grande Epicerie rive droite. Le magasin d’alimentation de luxe emblème du bon marché traverse la Seine et s’installe rive droite, rue de Passy, dans le XVIe arrondissement de Paris. Ce magasin, sur 2800 m² de surface de vente a totalement réaménager l’ancien magasin Franck et fils. C’est une formidable chance pour dynamiser la rue de Passy.

Pierre-Alain Weill, qui a été en charge du commerce et de l’artisanat au secrétariat national du PS est particulièrement attentif au développement commercial du 16e. Il assistait ce soir à l’inauguration de la grande Épicerie rive droite avec Mme la maire et M. le député l’ensemble des élus du 16e. Il savait y retrouver Marc-Antoine Jamet élu PS de L’Eure et secrétaire général du groupe LVMH propriétaire du Bon Marché.

Ce magasin c’est 180 emplois directe mais qu’en pensent les commerçant voisins ?
Pierre-Alain a rencontré le président de l’association des commerçants du marché couvert de Passy. Il semble confiant et espère que cela augmente la fréquentation sur l’ensemble des points de vente alentour.

Les JO dans le 16e en 2024

Le CIO (Comité International Olympique) a désigné officiellement la ville de Paris Organisatrice des Jeux Olympiques et paralympique d’été de 2024, le mardi 13 septembre dernier, à Lima (Pérou), lors de la 131e session de la plus haute autorité du mouvement olympique.

Le 16e aura toute sa place dans l’organisation de cet évènement grâce à ses nombreuses infrastructures sportives. De nombreuses épreuves seront ainsi organisées dans notre arrondissement et accueillera divers sites olympiques :

  • – Le stade de Roland Garros rénové accueillera le tournoi Olympique de tennis et celui de la boxe. Ce sera également un pôle majeur des Jeux Paralympiques puisqu’en plus d’abriter les compétitions de tennis en fauteuil, il recevra aussi les compétitions de football à 5, de basketball en fauteuil et de rugby en fauteuil.
  • – Le court Philippe-Chatrier sera muni d’un toit amovible pour recevoir les compétitions de tennis de table des Jeux Paralympiques.
  • – La salle omnisports Pierre-de-Coubertin hébergera, quant à elle, des matchs de basket.
  • – Dans le célèbre Parc des Princes se disputera une partie des matchs de football de la compétition olympique.
  • – Le stade Jean-Bouin organisera les compétitions de rugby à 7.
  • – Le Trocadéro sera le départ des compétitions en eau libre ainsi que le départ du triathlon

Des Jeux Olympiques qui seront en plus verts et responsables comme indiqué dans le reportage de France 24 que vous pouvez découvrir ci-dessous :